En peinture toujours la même lutte, par moments on croit tenir la vérité et puis elle nous échappe brusquement. 

Pierre Bonnard 

Peindre est ma passion, mon univers, ma joie. Je regarde la vie autour de moi, capture des moments de vie, visite des expositions, feuillette des journaux, me promène, voyage, tous les moyens sont bons pour trouver des sujets variés.

Mais il me faudra parfois plusieurs mois  pour avoir envie d'exploiter ses données. 

 

Quand je monte dans mon atelier, l'odeur de l'essence de térébenthine et du médium m'accueillent. Je me sens bien. L'envie de peindre n'arrive pas tout de suite, je commence souvent par feuilleter un livre, ranger des pigments, classer... 

Et à un instant précis que je ne connais pas à l'avance, je suis attirée par un sujet. Et la encore, plusieurs approches sont possibles. Je fais un croquis pour trouver une belle mise en page, je dessine ou je prépare ma palette et j'attaque directement à l'huile. Je suis poussée dans ses moments par une énergie positive. Puis je doute, défait, reconstruit, jusqu'à ce que le résultat me plaise.

 

 

Je donne également en tant que bénévole, des cours d’histoire de l’art dans une maison d'accueil spécialisée, et aide ainsi des handicapés physique à réaliser des dessins «à la manière de». 

Article presse


OEUVRES RECENTES